Portail-securite

Connexion  \/  S'inscrire

connection


A+ A A-

Section II Stockage d'hydrocarbures liquéfiés (butane et propane commerciaux) GZ4 - GZ9

Section II Stockage d’hydrocarbures liquéfiés (butane et propane commerciaux) GZ4 à GZ9

Art. GZ 4

Types de stockages

§ 1. Les stockages d’hydrocarbures liquéfiés, destinés à l’établissement, en utilisation ou non, qu’ils soient constitués de récipients fixes ou de récipients mobiles tels que définis au § 2 ci-après, doivent être aménagés conformément aux dispositions de la présente section.

§ 2. On entend par :

- récipients mobiles (bouteilles ou conteneurs) : les récipients dont l’emplissage est effectué en dehors de leur emplacement de stockage dans des dépôts spécialisés.

Cette catégorie de récipients comprend, d’une part, les bouteilles, qui peuvent être déplacées manuellement et, d’autre part, les conteneurs qui ne peuvent être déplacés qu’à l’aide d’un engin de manutention ;

- récipients fixes (réservoirs) : les récipients disposant d’organes de sécurité et dont l’emplissage s’effectue sur le lieu même de leur implantation à partir d’engins ravitailleurs spécialisés.


Art. GZ 5

Généralités

§ 1. L’accès au local ou à l’emplacement de stockage doit être facile et à l’écart des dégagements accessibles au public.

§ 2. Les récipients mobiles ne doivent pas être placés dans des conditions susceptibles de les porter à une température dépassant 50 °C. Toute disposition doit être prise pour permettre l’évacuation rapide des bouteilles, pleines ou vides, en cas d’incendie à proximité.

§ 3. Le changement et le raccordement des récipients doivent s’effectuer hors de la présence du public.

§ 4. En attendant leur enlèvement et lorsqu’elles sont déconnectées de l’installation de distribution, les bouteilles vides doivent être placées, robinet fermé, à l’extérieur des bâtiments.


Art. GZ 6 Règles d’implantation des stockages

§ 1. En fonction de leur capacité globale (somme des capacités nominales des récipients), les stockages d’hydrocarbures liquéfiés en récipients fixes ou conteneurs doivent être réalisés conformément aux conditions techniques minimales prévues par :

- l’arrêté du 9 novembre 1972 modifié relatif aux règles d’aménagement et d’exploitation des dépôts d’hydrocarbures liquéfiés lorsque la contenance globale du dépôt est supérieure ou égale à 50 tonnes pour les dépôts en récipients fixes et les conteneurs ;

- l’arrêté-type 211 (nouvelle rubrique 1412) relatif aux dépôts de gaz combustibles liquéfiés, pris en application de la loi relative aux installations classées pour la protection de l’environnement, lorsque la contenance globale du dépôt est supérieure à 6 tonnes et inférieure à 50 tonnes pour les dépôts en récipients fixes et les conteneurs ;

- l’arrêté du 30 juillet 1979 modifié relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux stockages fixes d’hydrocarbures liquéfiés non soumis à la législation des installations classées ou des établissements recevant du public pour les stockages fixes composés de réservoirs ou de conteneurs dont la contenance globale est inférieure ou égale à 6 tonnes.

§ 2. La capacité globale du stockage, en bouteilles, doit être limitée, par établissement recevant du public, à la somme des capacités nominales des bouteilles suivante :

- 1 400 kilogrammes pour le propane ;

- 520 kilogrammes pour le butane.

Il doit être aménagé conformément aux dispositions suivantes :

- article GZ 7, lorsqu’il s’agit d’un stockage de bouteilles de propane dont la capacité globale est inférieure ou égale à 1 400 kilogrammes ;

- article GZ 8, lorsqu’il s’agit d’un stockage de bouteilles de butane dont la capacité globale est inférieure ou égale à 520 kilogrammes.


Art. GZ 7 Règles particulières pour le stockage

de bouteilles de propane commercial

§ 1. Les bouteilles de propane commercial, branchées ou non, doivent être installées selon l’une des dispositions suivantes :

- à l’extérieur des bâtiments accessibles au public : en plein air, dans un abri ou dans tout autre local ; toutefois les toitures des bâtiments accessibles au public ne peuvent être utilisées ;

- en niche ou dans un local du bâtiment accessible au public, à condition que ce local ouvre directement et exclusivement sur l’extérieur et soit isolé des autres locaux par des parois coupe-feu de degré une heure réalisées en matériaux classés en catégorie M0 ou A2-s2, d0 ;

- dans un local contigu au bâtiment accessible au public n’ouvrant que sur l’extérieur et séparé de celui-ci par des murs coupe-feu de degré une heure réalisés en matériaux classés en catégorie M0 ou A2-s2, d0 ; la toiture du local doit être réalisée en matériaux légers classés en catégorie M0 ou A2-s2, d0.

Sauf dérogation prévue dans le règlement de sécurité, les bouteilles stockées en extérieur doivent être placées hors des zones accessibles au public.

Le sol du local ou de l’emplacement du stockage doit être horizontal et réalisé en matériaux classés en catégorie M0 ou A2fl-s1.

L’emplacement du stockage ne doit condamner ni porte, ni fenêtre, ni passage de personnes ou de véhicules, ne comporter aucun feu nu et être maintenu en bon état de propreté.

§ 2. Les locaux de stockage qui n’ont pas une face ouverte sur l’extérieur doivent comporter au moins deux orifices de ventilation donnant directement sur l’extérieur, l’un en position haute, l’autre en position basse, chacun ayant une surface minimale de :

- 4 décimètres carrés si la capacité du dépôt est inférieure ou égale à 520 kilogrammes ;

- 12 décimètres carrés si la capacité du dépôt est supérieure à 520 kilogrammes.

Ces surfaces peuvent être réparties sur plusieurs orifices situés ou non sur la même paroi.

§ 3. Les parois des bouteilles doivent être situées à une distance d’au moins 3 mètres lorsque la quantité stockée est égale ou inférieure à 520 kilogrammes et à une distance d’au moins 5 mètres lorsque la quantité stockée est supérieure à 520 kilogrammes :

- des baies des locaux où le public a accès, ou contenant des feux nus ;

- de tout appareillage électrique susceptible de produire des étincelles ;

- des propriétés appartenant à des tiers ou de la voie publique ;

- de tout point bas et des bouches d’égout non protégées par un siphon ;

- de tout dépôt de matière combustible et de tout feu nu.

Dans tous les cas visés ci-dessus, ces distances peuvent être réduites à 1,50 mètre si un mur de protection, en maçonnerie pleine de 0,10 mètre d’épaisseur au moins, sépare les bouteilles des immeubles, appareils ou emplacements visés dans ces différents cas et dépasse de 0,50 mètre la partie supérieure des bouteilles.

De même, ces distances ne sont pas exigées vis-à-vis des propriétés des tiers ou de la voie publique si, entre ces emplacements et le stockage, est interposé un mur plein, mitoyen ou non, de même caractéristique et dont la hauteur est d’au moins 2 mètres.

Dans les cas visés aux deux alinéas précédents, la longueur du mur doit être telle que la distance de 3 mètres dans le premier cas, ou de 5 mètres dans le second, soit toujours respectée en contournant ledit mur.

§ 4. Par dérogation aux trois paragraphes précédents, des appareils de chauffage de terrasse (conformes à l’article CH 56) comportant une bouteille intégrée et leur bouteille de réserve peuvent être rangés en période de non-utilisation dans un local situé à l’intérieur de l’établissement sous réserve du respect des dispositions suivantes :

- le stockage en sous-sol est interdit ;

- la quantité totale de gaz ne doit pas dépasser une bouteille de réserve par appareil de l’établissement et ne pas excéder 130 kilogrammes ;

- le local doit être accessible de plain-pied ;

- le local, destiné uniquement à cet usage, doit comporter un plancher haut et des parois verticales de degré coupe-feu 1 heure. La communication éventuelle avec l’intérieur du bâtiment ne peut s’effectuer que par une porte coupe-feu de degré 1 heure munie d’un ferme-porte ;

- il doit comporter au moins deux orifices de ventilation donnant sur l’extérieur, l’un en position haute, l’autre en position basse, chacun ayant une surface minimale de 2 décimètres carrés ;

- le sol du local ou de l’emplacement du stockage doit être horizontal et en matériaux classés en catégorie M0 ou A2fl-sl ;

- l’emplacement du stockage ne doit pas condamner le passage de personnes ou de véhicules. Il ne doit comporter aucun feu nu et doit être maintenu en bon état de propreté ;

- l’indication "Local Stockage Gaz doit être apposée de façon bien visible sur l’extérieur de la porte d’accès.


Art. GZ 8

Règles particulières pour le stockage

des bouteilles de butane commercial

§ 1. Le stockage des bouteilles de butane commercial non branchées doit être réalisé dans les conditions définies à l’article GZ 7 concernant le stockage des bouteilles de propane.

§ 2. Sauf dérogation prévue dans le règlement de sécurité, les bouteilles de butane commercial branchées doivent être placées hors des zones et des locaux accessibles au public ainsi que des locaux présentant des risques particuliers d’incendie.

§ 3. Les bouteilles de butane en utilisation doivent toujours être placées debout.

§ 4. Tout espace clos (placard, meuble sous évier,...) servant au logement de bouteilles branchées doit être muni à la base et à la partie supérieure d’orifices de ventilation, conçus de manière à ne pas être obstrués, donnant sur l’extérieur ou sur un local lui-même ventilé.

§ 5. Tout local destiné à recevoir des récipients de butane commercial branchés et ne renfermant pas d’appareils d’utilisation doit comporter un orifice d’amenée d’air en partie basse et un orifice de sortie d’air en partie haute, chacun d’au moins 0,5 décimètre carré de section, ouverts en permanence sur l’extérieur. Ce local, classé à risques courants jusqu’à 4 bouteilles (capacités globales inférieures ou égales à 52 kilogrammes) et à risques moyens au-delà, doit être maintenu en bon état de propreté et ne contenir aucun dépôt de matières pouvant s’enflammer facilement.


Art. GZ 9

Cet article est abrogé.

@ Allsecurite