Portail Incendie

Switch to desktop Register Login

TYPES U

PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX

L’augmentation du nombre de particules aéroportées est classiquement observée au cours des travaux de génie civil (démolition de cloisons,
de dalles béton…) mais également à l’occasion de petits travaux
d’entretien, difficilement repérables car souvent non signalés (réseaux -fluides)

LA REGLEMENTATION

Art. R. 6111-2

L’instance de consultation et de suivi chargée de la lutte contre les infections nosocomiales (CLIN), dans le cadre de ses missions « est consultée lors de la programmation de travaux, l’aménagement de locaux ou l’acquisition d’équipements susceptibles d’avoir une répercussion sur la prévention et la transmission des infections nosocomiales dans l’établissement ».

Comment ?
- Information du personnel (ouvrier et personnel soignant)
- Mise en conformité de la zone des travaux
- isolement du chantier (cloisons étanches)
- pression négative de la zone de chantier
- circuits spécialisés à respecter (gravats, patients, visites)

 

ELIMINATION DES POUSSIERES

 Nettoyer quotidiennement les zones de travail et hebdomadairement l’ensemble du chantier

Par sédimentation naturelle, des particules aéroportées (y compris l’Aspergillus) se déposent sur les surfaces.
Leur captation (aspirateur adapté - balayage humide) évite lors d’un courant d’air de les remettre en suspension dans l’air.

*Utiliser des méthodes réduisant le plus possible la génération de poussières
- Perceuse et ponceuse avec aspirateur adapté (filtre)
- Ponçage manuel humide
- Décapage chimique ( sablage à sec interdit)
- Travaux de coupe : dalles, saignée des cloisons emploi de disques à pointe de diamant et brumisation d’eau



Prendre des moyens pour réduire le plus possible la dispersion des poussières

- Périmètre du chantier le plus étanche possible barrières type placoplâtre peint ou recouvert de polyane, du sol jusqu’à la dalle supérieure (y compris le faux plafond)


Ériger un écran anti-poussière

Exemple : Travaux de terrassement à proximité de plénums de reprise d’air neuf pour un service de réanimation : échafaudage métallique
- draps humides
- brumisation sur l’échafaudage et lors des travaux de terrassement


Mettre un SAS

Les ouvriers doivent porter une tenue vestimentaire et la changer quand ils se rendent au chantier à travers un sas obligatoire s’inspirer, mais de manière moins sophistiquée, des dispositifs mis en œuvre dans les techniques de désamiantage structures souples, légères pour différencier chaque zone

Les trous dans les murs doivent être réparés dans les 8 heures ou scellés temporairement

Veiller à boucher hermétiquement tous les percements ou ouvertures temporaires (réservations, fourreaux, canalisations, caniveaux….)

 

VENTILATION

Fermer le système de ventilation dans la zone de travaux

- Dévoiement des gaines d’air emploi de ballons gonflables pour étancher et sectoriser le réseau aéraulique
- Grilles d’extraction et de soufflage, mise en place d’obturateur


Vérifier si les filtres, dans la zone de construction, doivent être changés / nettoyés après la fin des travaux

- Test de degré de colmatage (pression différentielle)
- En fonction de la nature des filtres, nettoyage ou remplacement

Important
filtres colmatés et non remplacés font perdre à l’installation de ventilation ses performances nominales

Veiller à ce que l’air soit évacué directement vers l’extérieur, loin des reprises d’air neuf

Services à haut risque et chantiers à risque élevé

- Extraction d’air existante conservée en fonctionnement classique, donc en principe conception conforme
- Extraction d’appoint : respecter cette recommandation ou installation de filtres.
- Fermeture fortement conseillée, et nécessité d ’une organisation hospitalière spécifique très en amont du projet et en accord avec les responsables du Service


Contrôler les prises d’air filtré

Veiller à ce que la zone des travaux soit maintenue en pression négative

Mise en dépression avec
- soit installation existante modifiée pour le chantier
- soit extracteur d’air d’appoint
- Surveiller en continu la pression négative (déprimomètre + alarme)

Mise en œuvre d’épurateurs d’air en circuit fermé avec filtres absolus (méthode non validée mais à étudier)


Veiller à ce que les systèmes de ventilation

fonctionnent correctement dans les zones adjacentes
- Mesurer les paramètres classiques : débit d’air, surpression, taux de renouvellement, débit de fuite
- Contrôles manuels ponctuels mais aussi vérification des paramètres par GTB


Placer les débris et gravats dans des contenants fermés ou les recouvrir d’une bâche humide avant transport

Éliminer les débris quotidiennement
- Quotidiennement ou en continu
- Grands sacs résistants, souples et fermés
- Goulotte avec dispositif de brumisation d’eau dans la zone de chargement et réception dans camion benne bâché et arrosé


Nettoyer la zone des travaux avec un aspirateur muni d’un filtre absolu chaque jour
- Aspirateur adapté
- Épurateur d’air en continu ?
- mais aussi pratiquer un nettoyage par essuyage et balayage humides

 

TRAVAUX PLOMBERIE

Vidanger les conduites d’eau avant de les réutiliser

- Vidange du réseau avant travaux
- dépose d’équipement : éviter les bras morts
- mise sous pression
- rinçage des canalisations et équipements (protocole)
- mise en place de filtres


Désinfecter les réseaux avant réutilisation
- Désinfection par choc thermique ou chloration
- Mise en place préalablement aux actions d’une démarche qualité
- Procédure
- Mode opératoire
- Feuille d’enregistrement


Veiller à ce que la température de l’eau soit conforme aux normes

- En sous-station, production instantanée 60°c-65°c
- Boucle primaire t°c aller - t°c retour
- Boucle secondaire jusqu’au point de puisage
- Mesures ponctuelles ou GTB
- Qualité des matériels de mesure


Purger périodiquement le réseau d’eau stagnant (en assurer la traçabilité)

- En cours de chantier, réaliser des purges quotidiennement de l’ensemble des points d’eau dont le réseau est maintenu en pression (éviter stagnation de l ’eau)
- offices, salles de soins, chambres, douches, lavabos, fontaines d’eau,…)
- Établir préalablement un protocole


Envisager d’hyper chlorer ou de surchauffer le réseau d’eau pendant le chantier
- Procédure identique à recommandation de Désinfection des réseaux avant réutilisation


 Faire un contrôle de l’eau (Legionella, potabilité,…)

- Analyses micro biologiques et physico-chimiques
- Coloration de l’eau


Établir un plan de circulation des ouvriers, des matériaux, camions et engins de chantier

- Rôle du responsable SPS
- Circuits distincts : gestion spatiale
- Circuit unique : gestion temporelle


Établir un plan de circulation des ouvriers qui évite les aires de soins
- lorsque ce n’est pas possible, les patients fragilisés doivent porter un masque

 

CONSTRUCTION/ RENOVATION

Réduire le plus possible l’exposition des patients
- Veiller régulièrement au bon isolement du chantier
- Assurer la fermeture des fenêtres et des portes de manière étanche
- Placer sur le sol des draps « humides » pour retenir les poussières…


Renforcer les prestations ménage du secteur à risque et de ses abords
- Rôle du cadre de santé primordial
— augmenter la fréquence de bionettoyage
— prévoir l’effectif nécessaire
— réajuster la planification du travail
— Expliquer


Protéger l’équipement et les fournitures destinés aux soins des patients

- Salles de soins
- zones de stockage (linge…) …


Veiller à ce que les patients ne s’approchent pas de la zone des travaux
- Définition et respect des circuits
- Réalisation et affichage d’un plan de circulation


Identifier les patients à haut risque « aspergillaire »

- Patients immunodéprimés (greffes, traitements corticoïdes au long cours, chimiothérapie)
- Patients agranulocytaires (moins de 500 neutrophiles / mm3)


Déplacer les patients à haut risque qui sont logés à proximité des travaux

- Travail sur la programmation de l’hospitalisation
- Gestion des patients présents dans l’unité


Protéger les patients à haut risque s’ils sortent de leur secteur d’hospitalisation

- Prévenir le service prestataire
- Donner les informations au personnel chargé du transport
- Faire porter un appareil de protection respiratoire FFP au patient


Veiller au bionettoyage de la zone de travaux à la fin des travaux

- Appliquer le protocole d’entretien à fond –- Équipements fixes –- Bouches et grilles d’aérations –- Murs, portes et plinthes –- Huisseries –- Vitres (extérieures et intérieures) –- Sols


Signaler tout changement de coloration de l’eau ou les fuites d’eau

 

prévention_du_risque_infectieux_en_cas_de_travaux_hospitaliers_vierge prévention_du_risque_infectieux_en_cas_de_travaux_hospitaliers


 

 

 

 

@ Allsecurite

Top Desktop version