Portail Incendie

Switch to desktop Register Login

TYPES U

LOCAUX A RISQUE


LOCAUX A RISQUE
Désignation Risques moyens Risques importants
Cuisines Si la puissance des appareils de cuisson ou de remise en température est > 20kw ou en cas d’utilisation de friteuse ouverte, quelle que soit la puissance.  
Ateliers techniques Si point chaud ou 5 m3 < V < 100m3 ou 10 l < Q < 200 l Menuiseries 200 l < Q < 400 l V > 100m2
Local fermé d’accès ambulance. X  
Stérilisation. Centrale d’oxyde d’éthylène. X  
Stockage des gaz médicaux 50 l < CE <200 l CE > 200 l (Voir articles particuliers)
  Locaux où sont utilisés ou stockés des liquides inflammables
Groupe de locaux, de laboratoires, de pharmacie. 10 L < Q < 400 L avec un maximum de 200 L par local Q > 400 L sans communication avec le bâtiment
Réserves 10 l < Q < 100 l Interdit
Service ou unité de soins. 3 l < Q <10 l (par local) Interdit
  Locaux où sont stockés des matières inflammables
Archives 50 m3 < V < 100 m3 (*) V> 100 m3 (*)
Lingerie. Locaux de déchets. Autres réserves. Pharmacie. 5 m3 < V < 100 m3 (*) V> 100 m3 (*)

LOCAUX A RISQUES IMPORTANTS

Les planchers hauts et les parois verticales doivent avoir un degré coupe-feu 2 heures et les dispositifs de communication avec les autres locaux doivent être CF de degré 1 heure, l’ouverture se faisant vers la sortie et les portes étant munies de ferme-porte ;

• Ils ne doivent pas être en communication directe avec les locaux et dégagements accessibles au public ;

• Si les conduits ou gaines traversent le local, le coupe-feu de traversée doit être égal au degré coupe-feu de la paroi franchie ;

• Si les conduits ou gaines desservent le local, ils doivent soit posséder une résistance au feu suffisante au local soit posséder un dispositif d’obturation automatique (clapet, volet, …).

LOCAUX A RISQUES MOYENS

• Les planchers hauts et les parois verticales doivent avoir un degré coupe-feu 1heure avec des blocs-portes CF de degré1/2 heure équipés d’un ferme-porte ;

• Ils peuvent être en communication directe avec les locaux et dégagements accessibles au public ;

Les conduits et les gaines doivent répondre aux mêmes exigences que les locaux à risques importants.

Réglementation sur les chaufferies (Arrêté du 23 juin 1978) :

Article 20 : Dans les chaufferies utilisant des combustibles solides ou liquides, il doit être conservé, au voisinage immédiat de la porte en un endroit facilement accessible, un dépôt de sable d’au moins 0.10 m3 et une pelle, ainsi que des extincteurs portatifs pour feux de classe 34B1 ou B2 au moins, leur nombre étant déterminé à raison de 2 par brûleur avec un maximum exigible de 4.

Pour les chaufferies au gaz, ces moyens sont limités à un extincteur à poudre polyvalente de classe minimum 5A-34B accompagné d’un panneau précisant « Ne pas utiliser sur flamme gaz » (ou fermer la vanne gaz avant d’utiliser l’extincteur).

Les extincteurs automatiques sont autorisés. Toutefois, dans les chaufferies au gaz leur déclenchement doit couper l’alimentation du gaz.

Réglementation sur les locaux Transformation HT (EL et APSAD)

 Le local transformation HT doit posséder 2 extincteurs CO² de 9 litres et une réserve de sable sec avec une pelle de projection.

• Il doit disposer d’un éclairage de sécurité constitué par un ou des :

. Blocs autonomes ou luminaires alimentés par la source centrale

. Blocs Autonomes Portables d’intervention (BAPI)

• Il doit être ventilés sur l’extérieur, soit directement, soit par l’intermédiaire d’un conduit et être isolés dans les conditions d’un local à risque important.

Réglementation sur les locaux des groupes électrogène excepté cogénération (EL)

• Les locaux doivent être largement ventilé sur l’extérieur ;

• Si combustible liquide :

. Sol imperméable avec cuvette étanche et seuil des baies surélevé d’au moins 0.10 m

. Si sous-sol, conduit CF 1h débouchant à l’extérieur au niveau du sol (ventilation des pompiers)

. Canalisation de combustibles fixes, étanches et rigides . Si nourrice en charge pour alimenter les moteurs :

. Tuyauterie de trop-plein de section double que l’alimentation sans point haut

. Un ou plusieurs évents

• Dépôt de 100 litres de sable, une pelle et des extincteurs de classe B1 ou B2 au voisinage immédiat de la porte ;

• Si combustible liquide de 1ère catégorie (point éclair < 55°c), quantité limitée dans la salle des moteurs à 15 litres si alimenté par gravité ou 50 litres si pompe :

. En aucun cas, le remplissage des réservoirs placés dans la salle des moteurs ne doit être assuré automatiquement

• Si combustible liquide de 2ème catégorie (point éclair > 55°c), quantité limité à 500 litres après réglementation installation classée

• Les gaz de combustion doivent être évacués directement sur l’extérieur par des conduits incombustibles, étanches et placés dans une gaine de degré CF égal au degré de stabilité du bâtiment.

. Contrôle tous les 15 jours des niveaux d’huile, d’eau, de combustible, du dispositif de réchauffage du moteur et de l’état de la source utilisée pour le démarrage (batterie ou air comprimé).

. Contrôle mensuel : essai de démarrage automatique avec une charge minimale de 50% de la puissance du groupe pendant 30 minutes.


 

Légendes :

Q : quantité de liquides inflammables, exprimée en litres, quelle que soit leur catégorie.

V : volume des locaux, exprimé en mètres cubes.

(*) : volume à doubler si le local est situé dans un espace qui ne comporte pas de locaux à sommeil.

CE : capacité en eau.

@ Allsecurite

Top Desktop version