Portail Incendie

Switch to desktop Register Login

TYPES U

ASCENSEURS


Les mesures prévues visent à donner la possibilité aux sapeurs-pompiers de toujours accéder à un niveau sinistré par un ascenseur débouchant dans une zone située au même niveau que la zone sinistrée. En vertu de l’arrêté du 6 mars 2006, paru le 13 avril 2006 les ascenseurs et escaliers mécaniques doivent être vérifiés tous les ans

  • Les ascenseurs doivent être équipés de dispositifs de non-arrêt.
  • Une cabine d’ascenseur au moins doit être équipée d’un dispositif de commande accompagnée fonctionnant à l’aide d’une clé. Un nombre de clés suffisant et d’un modèle unique est tenu à la disposition des services d’incendie et de secours. En outre, cette cabine doit être équipée d’un système permettant de communiquer avec le poste de sécurité s’il existe ou avec un membre du personnel désigné à cet effet.
  • Un dispositif d’appel prioritaire,, doit être mis à la disposition des sapeurs-pompiers dans les bâtiments de plus de 4 étages, sur une cabine au moins.

Et les articles AS ?

La protection des ascenseurs par encloisonnement ou par ouverture à l’air libre de la cage s’oppose à la propagation du feu vers les étages supérieurs et permet l’évacuation des personnes à l’abri des fumées et gaz.

Les locaux des machines d’ascenseurs, s’ils existent, doivent répondre aux dispositions relatives aux locaux à risques moyens.

Tout ascenseur pouvant recevoir plus de huit personnes doit être muni d’une trappe de secours et d’une échelle métallique permettant d’atteindre le toit de la cabine en cas d’arrêt accidentel ; cette échelle peut être placée dans la cabine elle-même, sur son toit ou le long de celle-ci

Les ascenseurs doivent disposer d’une alimentation électrique de sécurité (AES)

L’exploitant est tenu de :
- produire, à l’occasion de la visite de réception des appareils visés dans la présente section, le registre technique des appareils annexé au registre de sécurité de l’établissement et comportant un exemplaire du rapport des examens et essais avant la mise en service ;

- classer ensuite dans ce registre tous les documents, rapports, attestations qui doivent être rédigés et lui être remis après tout examen ou intervention quelconque sur l’appareil ;

- prendre, dès la constatation d’un défaut de fonctionnement de l’appareil compromettant la sécurité des usagers, toutes mesures pour assurer celle-ci (mise à l’arrêt de l’appareil, condamnation d’une porte au verrouillage défectueux, etc). L’arrêt partiel ou total du service doit être porté à la connaissance du public par des pancartes et une signalisation placées bien en évidence à chaque accès intéressé.

@ Allsecurite

Top Desktop version